Réussir sa communication

Hervé Padilla le “chef” de recettes-marketing.com qui vous donne ses trucs et astuces de professionnel pour réussir vos plans marketing !
Dans cet article, Hervé nous donne une recette originale pour réussir son plan marketing, que cela soit au niveau de la presse, de la radio ou de l’affichage !


1) Communiquer dans la Presse d’Information Régionale
En préambule, sachez qu’il ne faut pas opposer la Presse Quotidienne Nationale ou Régionale (PQN ou PQR) à la Presse Gratuite d’Information car ce sont deux supports complémentaires pour les 3 raisons suivantes.


Le lectorat : La presse gratuite d’info cible prioritairement les jeunes urbains actifs âgés de 15 à 35 ans alors que la presse quotidienne nationale ou régionale attire principalement les plus de 35 ans


La distribution : Le gratuit vient vers sa cible avec un réseau de distribution comptabilisant de très nombreux points de diffusion (plusieurs centaines par titre) alors que c’est le lecteur qui se dirige vers son quotidien traditionnel. Cette caractéristique engendre donc une plus forte adaptation du contenu des gratuits aux attentes du lectorat pour améliorer la prise en main ; la ligne éditoriale d’un
quotidien classique sera donc plus rigide car son lectorat, plus fidèle, souhaite une identité plus forte.


Le prix : il confère aux quotidiens nationaux et régionaux une image très valorisante et un lectorat très attentif alors qu’on affecte aux gratuits une image plutôt au rabais et une clientèle infidèle.


En résumé :
Il ne faut pas faire de choix entre ces deux types de supports; privilégiez une communication en PQR pour une communication d’image et préférez le gratuit pour les offres promotionnelles. Cependant, une parution ponctuelle sera insuffisante pour prétendre à un taux de retour satisfaisant. Comptez entre 2 et 4 parutions pour ressentir les retombées commerciales d’une opération ponctuelle et envisagez un plan de communication annuel pour développer votre notoriété (et 2 à 3 parutions par mois si vous le pouvez).

2) Communiquer en Radio
Il est très difficile d’estimer les retombées commerciales directes d’une campagne publicitaire en radio car elle est généralement couplée avec un ou plusieurs autres supports de communication.

Cependant, il existe quelques règles à respecter pour optimiser l’efficacité de votre campagne.


Tout d’abord, vous aurez le choix d’opter pour une diffusion de vos spots en T.H.I. (Tranches Horaires Imposées), c’est à dire pendant les écrans publicitaires situés aux heures de grande écoute comme le matin entre 7h et 9h, le midi et le soir après 17h, ou en floating, c’est à dire là où il y a des espaces publicitaires disponibles et principalement en journée.


Ce constat concerne majoritairement les ondes nationales alors qu’il est possible d’obtenir quelques spots bien placés, même en floating, sur les antennes locales.


Dans le cadre d’une campagne T.H.I. qui est donc plus coûteuse que le floating, je vous conseille d’opter pour 7 spots minimum / jour alors qu’il en faudra une dizaine en floating.


Si votre budget radio est inférieur à 4500€, optez alors pour du sponsoring de rubrique (type météo, jeux, libre antenne,…). Cette solution vous permettra d’être positionné sur des écrans très bien placés (ex.: la météo) avec un petit jingle sympa et un prix divisé par 2 dans certain cas. Par contre, ce produit est intéressant uniquement pour développer votre notoriété.


Dernière possibilité, les radios de proximité proposent de plus en plus la création de rubrique spécialisée et sur-mesure selon vos besoins (emploi, formation, sorties,…). Par contre là, attention à la facture !

 

source: conseilmarketing.fr

A propos du site Rubriques Partenaires
Copyright Ecoles de commerce Saint Bonnet Web
L'Auteur Partir en stage à l'étranger Nettoyage Lyon
Contact Les études de marché Arborea
Zone membre Le BTS CI Acheter un lien sur le site

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×