Equivalences des études Québec-France

 

Avertissement: le document ci-dessous présente les équivalences du point de vue des québéquois!


Un accord-cadre franco-québécois sur la reconnaissance des diplômes et la validation des études fut signé en 1996 par la Conférence des présidents d’universités (CPU) et la Conférence des directeurs d’écoles et de formations d’ingénieurs (CDEFI) — pour la France —, et la Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec (CREPUQ). En vertu de cette entente, le Québec reconnaît l'équivalence entre le baccalauréat français (12 ans d’études) et le diplôme d’études collégiales québécois (13 ans d’études). Ces deux diplômes donnent donc accès au 1er cycle des études supérieures tant au Québec qu'en France. Cette décision a pour conséquence la reconnaissance d’une année d'études de plus aux élèves français du primaire et du premier cycle secondaire, de même qu’au second cycle lorsque les études s’inscrivent dans la voie du baccalauréat. Ainsi, la réussite de la classe de seconde — qui correspond à la dixième année de scolarité en France — est comparable à celle du diplôme d’études secondaires québécois. Dans le système éducatif français, trois voies mènent au baccalauréat, selon que l'étudiant s'inscrit dans un lycée d'enseignement général et technologique ou professionnel ; les programmes des lycées d'enseignement général et technologique sont considérés comparables aux formations préuniversitaires du Québec.


Les formations professionnelles menant au certificat d’aptitude professionnelle (CAP) et au brevet d’études professionnelles (BEP) parce qu’elles poursuivent deux finalités correspondent aux études qui conduisent tant au diplôme d’études professionnelles qu’au diplôme d’études secondaires du Québec.


Les formations courtes de l’enseignement supérieur sanctionnées par le brevet de technicien supérieur (BTS), le diplôme universitaire de technologie (DUT) et le diplôme d’études universitaires scientifiques et techniques (DEUST) se comparent aux programmes d'études collégiales techniques québécois.


Les trois cycles universitaires de la France ne sont pas exactement comparables à ceux du Québec ; d’abord, les premier et deuxième cycles français ne comportent que deux ans chacun. C’est pourquoi l’équivalence avec le premier cycle universitaire québécois est reconnue pour des diplômes universitaires exigeant au moins trois ans d’études, tel le diplôme de licence. Les programmes des grandes écoles de commerce et d’ingénieur sont aussi jugés comparables à des formations de premier cycle. Le 2e cycle d'études universitaires au Québec correspond plutôt au diplôme d’études approfondies (DEA) et, dans certains cas, aux cycles de spécialisation qui font partie du 3e cycle universitaire en France.


Enfin, le grade de docteur délivré par les universités de France (titre unifié depuis 1984) est considéré comparable au doctorat québécois (Ph.D.).

Pour plus d'infos: http://www.immigration-quebec.gouv.qc.ca/publications/fr/evaluation-etudes/guide-france.pdf

source: www.immigration-quebec.gouv.qc.ca/fr


 

Mots clef: équivqlence France-Canada, équivalence diplômes Canada, équivalence diplômes Québec-France, Canada / Québec équivalences des études, correspondances diplômes

A propos du site Rubriques Partenaires
Copyright Ecoles de commerce Saint Bonnet Web
L'Auteur Partir en stage à l'étranger Nettoyage Lyon
Contact Les études de marché Arborea
Zone membre Le BTS CI Acheter un lien sur le site

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×