Informations culturelles Roumanie

information culturelle pays roumanie

 

Conversations

Je rencontre quelqu'un pour la première fois et je veux faire bonne impression. Quels seraient de bons sujets de discussion à aborder?
Les Roumains ont vécu pendant plus de quarante ans sous un régime qui décourageait les contacts avec les étrangers. Les Roumains approchent les étrangers de manière différente qu'ils le font avec leurs compatriotes. Lors des premières rencontres, les représentants d'autres cultures sont censés assumer leur identité nationale (selon les stéréotypes).
Les barrières idéologiques et policières n'existent plus en Roumanie et les gens sont maintenant ouverts aux contacts avec les étrangers. Il n'y a pas de sujets tabous, mais l'étranger se rendra vite compte que ses interlocuteurs sont plus intéressés par les problèmes qui les touchent de près - problèmes personnels, politiques, économiques ou internationaux - que d'aborder d'autres sujets. Le travail et le lieu d'origine sont toujours de bons sujets pour faire connaissance. Le temps est un sujet parmi d'autres.
Les jugements de valeur sont mal vus au départ, cependant, une fois la communication établie, critiquer, juger et étiqueter les gens et les comportements devient la règle du jeu.
L'humour est toujours prisé pour briser la glace et détendre la communication. L'humour roumain est succulent et des fois absurde ou noir. Les gens aiment les jeux de mots et les quiproquos.


Styles de communication

Que dois-je savoir à propos des communications verbales et non-verbales?
Les gens se serrent la main de près et puis restent plus ou moins à la même distance. Pendant les discussions, les regards des gens errent dans plusieurs directions. Le regard soutenu de l'interlocuteur peut être perçu au pire comme gênant, mais jamais comme une offense.
Se toucher pendant les discussions n'est pas mal perçu, une fois la glace brisée. Cependant, les étrangers sont censés être plus réservés.
Les gens emploient beaucoup de gestes et de grimaces; le non-verbal et la vivacité de la voix situent les Roumains à mi-chemin entre les Anglais et les Italiens.
La nature de l'expression doit quand même être interprétée dans le cadre d'une culture contextuelle, avec beaucoup d'allusions, de sous-entendus et d'à propos.


Démonstration des émotions

Les démonstrations d'affection, de colère ou d'autres émotions sont-elles acceptables en public?
Les gens parlent fort et ils expriment souvent leurs émotions en public. Le ton est souvent tellement animé qu'il donne parfois aux étrangers l'impression de querelle, ce qui n'est pas le cas d'habitude. L'irritation peut jaillir vite et est mal cachée.
Code vestimentaire, ponctualité et formalité
Que dois-je savoir à propos du milieu de travail (la tenue vestimentaire, les délais, la formalité, etc.)?
La tenue vestimentaire varie en fonction des circonstances et de la position sociale. Au travail, les fonctionnaires s'habillent d'une manière qui reflète leur position : plus elle est haute dans la hiérarchie, plus le formalisme est grand. Il n'y a pas de « code du vendredi ». Les gens d'affaires préfèrent de plus en plus des vêtements griffés comme marque de leur réussite sociale. Les étrangers sont censés se vêtir d'une manière moins décontractée que les Roumains : la tenue de ville est de rigueur.
La façon de s'adresser à quelqu'un tient compte de la position sociale. La distance face au pouvoir est grande et la familiarité avec les subalternes est très rare (le tutoiement est à sens unique vers le bas). Le prénom est rarement utilisé en dehors des relations amicales, et on utilise d'habitude le nom de famille précédé par « domnule X » ( Monsieur X) ou « doamna Y » (Madame Y).
Un quart d'heure de retard est considéré comme une chose normale : on l'appelle « le quart académique ». Dans un système qui fonctionne mal, les gens ont beaucoup de problèmes personnels qu'ils doivent régler quotidiennement, et l'absentéisme est toléré, surtout dans la fonction publique et dans les entreprises étatales.
Le respect des lois et des normes laisse à désirer, ce qui a une incidence sur la productivité et la qualité et suscite des frustrations chez les Roumains eux-mêmes.


Méthodes de gestion

Quelles sont les qualités les plus recherchées chez un supérieur/directeur local? Comment saurais-je de quelle façon mon personnel me perçoit?
Le leadership, l'assiduité et l'ouverture d'esprit sont bien perçus chez les directeurs. La micro-gestion n'est pas mal perçue, à condition qu'elle soit validée par des communications soutenues. Le manque d'expérience roumaine est vu comme un point faible. Pour avoir une rétroaction valable, les superviseurs invitent leurs subalternes au souper séparément (un à un), ce qui leur permet d'obtenir des renseignments. La confidentialité a un sens différent pour les Roumains.


Hiérarchie et Prise de décision

Au travail, comment sont prises les décisions et qui les prend? Est-il convenable d'aller consulter mon superviseur immédiat pour obtenir des réponses ou de la rétroaction?
Les organisations en Roumanie continuent la tradition totalitaire et sont encore extrêmement centralisées. Les directeurs et les superviseurs jouissent de beaucoup de pouvoir décisionnel et s'impliquent dans la micro-gestion. Les relations informelles jouent un rôle important dans le circuit des informations, des idées et dans la prise de décision. Les Roumains parlementent beaucoup et on respecte peu l'ordre du jour. Les décisions sont prises en fonction du contexte, des influences du moment et surtout des intérêts personnels. Il y a peu de procédures rigoureuses de prise de décision.


http://www.intercultures.ca/cil-cai/ci-ic-fra.asp?iso=ro#cn-1 (extraits)

A propos du site Rubriques Partenaires
Copyright Ecoles de commerce Saint Bonnet Web
L'Auteur Partir en stage à l'étranger Nettoyage Lyon
Contact Les études de marché Arborea
Zone membre Le BTS CI Acheter un lien sur le site

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site