Informations culturelles Etats Unis

information culturelle pays Etats-Unis

Informations culturelles aux Etats -Unis


Conversations

Je rencontre quelqu'un pour la première fois et je veux faire bonne impression. Quels seraient de bons sujets de
discussion à aborder? En général, les Américains sont assez ouverts, sympathiques, directs, sans être trop cérémonieux. Au moment d'une première rencontre dans un contexte d'affaires, les sujets généraux de conversion acceptables sont le sport et la famille. Les sports constituent en général un sujet de conversation populaire, mais il peut exister de fortes variations régionales. Un coup d'oeil à un journal local peut être un moyen efficace de prendre connaissance des préférences régionales. Dans les villes universitaires, il y a généralement un engouement très fort pour les équipes sportives des écoles locales. Le football est particulièrement populaire.
Dans les dix plus grosses villes américaines, les sujets de conversation portant sur les arts et le spectacle ne manquent pas non plus, de l'opéra jusqu'au théâtre, en passant par les musées.
Les discussions autour de la politique sont également acceptables - tant que le sujet abordé n'est pas trop spécifique ou provocateur.
Entre autres sujets à éviter au moment d'une première rencontre, mentionnons les sujets incendiaires, controversés ou de nature bipolaire : la peine de mort, les droits des gais, l'avortement, les droits civils, etc.


Styles de communication

Que dois-je savoir à propos des communications verbales et non-verbales?
En ce qui a trait à l'espace personnel de chacun, il est généralement conseillé de maintenir un distance d'environ deux à trois pieds avec son interlocuteur. En général, les Américains n'aiment pas que l'on empiète sur leur espace personnel. Les gestes de familiarité et les
contacts ne sont habituellement pas communs pour une première rencontre, qu'il s'agisse d'une rencontre sociale ou d'une rencontre de travail. Cependant, une fois que l'on est plus familier avec l'endroit, on peut adopter un style plus décontracté.
Lorsque l'on rencontre quelqu'un pour la première fois, un sourire et une poignée de main ferme avec un contact visuel direct fera habituellement une bonne première impression. Si c'est possible, soyez le premier à tendre la main; c'est une preuve d'un certain niveau de
confiance. Le contact visuel est une marque importante de respect et il montre ouverture, honnêteté et confiance, en plus d'être chaleureux. En particulier dans le Sud et dans les petites villes, il est bien vu lorsque l'on croise quelqu'un dans un couloir, dans la rue, à l'épicerie, etc., de saluer la personne par un sourire ou un signe de la tête. Détourner le regard est mal vu.
Les Américains n'ont en général pas l'habitude d'embrasser ou d'éteindre les personnes qu'ils rencontrent, sauf s'il s'agit de membres de la famille ou d'amis intimes. Cependant, dans les grands centres urbains où l'influence internationale se fait davantage sentir, on pourra apercevoir des gens qui se saluent en s'embrassant sur la joue. Cette façon de faire serait toutefois inhabituelle dans une rencontre d'affaires ou aux États-Unis en général. Avec tous les cas de harcèlement sexuel et de poursuites, la plupart des gens évitent habituellement un tel geste. Il ne faut pas toujours attendre d'être présenté. Même s'il est poli de présenter un nouvel arrivant, bon nombre d'Américains oublient de faire les présentations, même dans un contexte d'entreprise. Dans un petit groupe, vous pouvez prendre l'initiative de vous présenter vous-même, si cela semble approprié. La meilleure expression faciale à adopter c'est d'avoir l'air heureux. Les Américains accrochent en général un air heureux à leur visage lorsqu'ils sortent, que ce soit pour une rencontre professionnelle ou sociale. On se salue habituellement à l'aide d'expressions du type « Hi, how are you? » ou « How 'ya doing? ». La façon la plus typique de répondre c'est de dire : « Good, thanks. How are you? » qui est la réponse typique entre deux personnes qui ne se connaissent pas personnellement. Le ton de la voix doit être plaisant et modéré. Soyez poli mais direct.


Démonstration des émotions

Les démonstrations d'affection, de colère ou d'autres émotions sont-elles acceptables en public?
Les gestes d'affection en public sont acceptés s'ils sont de bon goût. Il est beaucoup plus commun aux États-Unis de serrer un ami dans ses bras que de l'embrasser, et le geste est parfaitement acceptable. Les longues embrassades en public sont généralement considérées comme de mauvais goût, mais elles peuvent être courantes dans certains contextes sociaux (clubs de danse et bars par exemple). Les démonstrations de colère en public et autres gestes émotifs spontanés sont généralement mal acceptés. Ces démonstrations sont plus courantes dans des événements sportifs, et tant qu'il n'y a pas de provocation à la violence, elles sont généralement tolérées dans le contexte.


Code vestimentaire, ponctualité et formalité

Que dois-je savoir à propos du milieu de travail (la tenue vestimentaire, les délais, la formalité, etc.)?
Le code vestimentaire au travail peut varier beaucoup selon le contexte : poste occupé, échelon, travail avec le public ou travail de bureau, etc. Dans un contexte de services professionnels où l'on travaille avec les clients, par exemple dans une banque, dans un service de consultation, dans les ventes, etc., le code vestimentaire varie de la tenue d'affaires traditionnelle (complet, cravate, tailleur-pantalon ou robe) à la tenue décontractée. Depuis les dix dernières années, la tenue d'affaires aux États-Unis est de plus en plus décontractée. Pour les hommes, un veston sport et des pantalons, avec une chemise à col sans cravate ou un chandail. Pour les femmes, le pantalon ou la jupe. Les shorts kaki sont également très courants. Les jeans et les espadrilles le sont moins, à moins d'être programmeur ou de travailler dans une « jeune » entreprise. Dans le doute, porter une tenue plus habillée, quitte à laisser tomber des morceaux par la suite. Dans des premières rencontres, il est toujours préférable d'être trop bien vêtu que pas assez, qu'il s'agisse de rencontres sociales ou professionnelles.
L'usage du prénom est très courant aux États-Unis. Dans les conversations, la plupart des gens vont s'en remettre aux prénoms, sans utiliser leur titre.
Tous les aspects de la gestion du temps sont pris très au sérieux dans les entreprises américaines. Les délais, la ponctualité, l'absentéisme et la productivité sont surveillés de près et mesurés dans toute entreprise comptant plus de cinq mille employés. Cela est particulièrement vrai depuis les dernières années, alors qu'il y a eu davantage de licenciements et de mises à pied que jamais auparavant (depuis les années 90). La plupart des entreprises essaient de faire plus avec moins, et cela se traduit par une productivité plus élevée de la part des employés. Les gens travaillent fort et espèrent que chacun en fera autant. Les choses sont quelque peu différentes dans les entreprises syndiquées, et dans les petites entreprises, où travaille la majorité de la main-d'oeuvre américaine, c'est-à-dire les entreprises de moins de 1 000 employés. Tous les aspects mentionnés plus haut s'appliquent, mais ils sont mesurés et évalués de manière plus personnelle, parce que tous se connaissent et connaissent le patron. Prendre note que beaucoup de gens vont considérer que vous êtes en retard si vous n'arrivez pas 15 minutes en avance.


Méthodes de gestion

Quelles sont les qualités les plus recherchées chez un supérieur/directeur local? Comment
saurais-je de quelle façon mon personnel me perçoit?
Qualités les plus recherchées par ordre d'importance : leadership, personnalité plaisante, habiletés à communiquer, diligence, expérience, éducation. L'importance accordée à ces qualités peut varier quelque peu selon l'échelon que l'on occupe dans la chaîne de gestion.
Les Américains ont une attitude très gagnante. Même si les diplômes sont importants, les capacités que l'on démontre une fois dans la place restent plus importantes. Il est important pour les nouveaux arrivants à un poste de gestion, qu'il s'agisse d'expatriés ou non, d'établir sa crédibilité et de prendre contact avec le personnel. Il y a plusieurs façons d'y arriver, mais le contact personnel direct est hautement apprécié. Il est important pour établir de bons
rapports avec les employés de rechercher leur avis et d'être ouvert aux suggestions. Il est essentiel de connaître et de comprendre le processus de présentation des rapports de situation et de mesure relatif à son groupe; s'il n'en existe pas, il faut en créer un. Faire preuve de leadership et montrer le plus rapidement possible sa capacité à prendre des décisions permet de gagner en crédibilité. Les Américains sont assez axés sur l'équipe et n'aiment pas particulièrement les dictateurs, mais ils respectent les chefs.
Définissez très tôt les attentes avec votre nouveau personnel au sujet des communications, etdemandez-lui son avis quant à votre rendement au travail. Sollicitez son aide pour garantir le succès de vos entreprises dans votre nouveau poste. Le slogan « ensemble, nous serons plus forts » est toujours gagnant.
Citation d'un directeur : « Il vaut mieux qu'on vous demande d'attendre, que d'attendre qu'on vous demande ».


Hiérarchie et Prise de décision

Au travail, comment sont prises les décisions et qui les prend? Est-il convenable d'aller consulter mon superviseur immédiat pour obtenir des réponses ou de la rétroaction?
Il est acceptable d'aller voir son superviseur pour obtenir des réponses et des informations en retour. Les décisions et les idées sont habituellement générées durant des réunions de groupe, et c'est le superviseur qui assigne ensuite les tâches.
Établir des bonnes relations
À quel point est-il important d'établir une relation personnelle avec un collègue ou un client avant de faire des affaires avec cette personne?
En affaires, qui vous connaissez importe plus que ce que vous connaissez. Il est important d'établir de bons rapports avec ses collègues avant de faire des affaires avec eux. On peut par exemple essayer de découvrir leurs intérêts ou participer à des activités avec eux.
Contrairement au marché européen où il est coutume de faire connaissance avec des gens avant de traiter avec eux, selon mon expérience, les choses se font autrement en Amérique du Nord. En général, ce n'est qu'après avoir démontré que vous avez une valeur particulière à apporter à l'équipe que vous pouvez établir des relations plus personnelles.


Source : http://www.intercultures.ca/

A propos du site Rubriques Partenaires
Copyright Ecoles de commerce Saint Bonnet Web
L'Auteur Partir en stage à l'étranger Nettoyage Lyon
Contact Les études de marché Arborea
Zone membre Le BTS CI Acheter un lien sur le site

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×