Informations culturelles Croatie

Informations culturelles en Croatieinformation culturelle pays croatie


Conversations

Je rencontre quelqu'un pour la première fois et je veux faire bonne impression. Quels seraient de bons sujets de discussion à aborder?
Le travail ou la carrière constitue toujours le sujet de discussion le plus sûr. Si vous ne connaissez pas l'état civil d'une personne, évitez de poser des questions sur la famille. Il est facile d'entamer une conversation, si vous donnez quelques renseignements sur vous-même ou votre travail et que vous manifestez un intérêt à l'égard du travail de votre interlocuteur.
Les questions d'argent ou de rémunération doivent être évitées, à moins que vous ne posiez des questions indirectes sur le salaire moyen versé pour un travail particulier. Les Croates emploient souvent des phrases à la forme passive ou indirecte, ce qui tend à généraliser les questions plutôt qu'à les spécifier. Par exemple, si vous conversez avec un océanographe, vous pourriez lui poser la question suivante : « Il n'y a pas beaucoup d'océanographes au Canada, par conséquent ce sont des professionnels très bien payés. Est-ce que les Croates trouvent cette profession souhaitable et bien rémunérée? »

L'humour est apprécié des Croates, particulièrement dans les régions du Sud et côtières. Zagreb et les régions du Nord du pays sont plus conservatrices et l'humour peut y être interprété comme un manque de maturité. Il est difficile pour des Canadiens d'utiliser l'humour parce que les sujets sont différents en Croatie et ce qu'ils jugent amusant pourrait ne pas être compris par les Croates.


Styles de communication

Que dois-je savoir à propos des communications verbales et non-verbales?
L'espace personnel est important pour les Croates, mais pas autant qu'au Canada. Les Croates font beaucoup de gestes quand ils parlent, particulièrement dans les régions côtières. Avant d'adopter une attitude plus familière, il est conseillé aux Canadiens de déterminer le degré de confort de leur interlocuteur croate en ce qui a trait au toucher et ses préférences quant à l'espace personnel.
Il est essentiel de maintenir un contact régulier des yeux parce que refuser ce contact pourrait être vu comme un manque d'intérêt envers l'interlocuteur.
Les hommes et les femmes se serrent la main chaque fois qu'ils se rencontrent. Dans certains cas, les hommes et les femmes s'embrassent sur les deux joues, s'ils sont liés d'amitié.
Lorsqu'ils discutent entre eux, les hommes en général ne se touchent pas, à moins qu'ils aient atteint un degré relativement élevé de confort avec leur interlocuteur, mais là encore le toucher est peu fréquent. Cette règle s'applique aux contacts entre hommes et femmes ou entre femmes, mais à un moindre degré.
Le toucher est plus fréquent entre amis, et bien qu'ils maintiennent une certaine distance lorsqu'ils discutent, leur espace personnel n'est pas considéré comme privé et inviolable. Au plan professionnel, le contact des yeux est particulièrement important. Le toucher entre  collègues ou la distance qu'ils maintiennent entre eux dépendent de la familiarité et du niveau de confort qu'ils ont atteint, mais en cas de doute, il est préférable pour un ressortissant canadien de tenir ses distances.
Quelques gestes sont jugés inconvenants (par exemple, dresser le majeur, remuer l'index dressé, pointer quelqu'un).


Démonstration des émotions

Les démonstrations d'affection, de colère ou d'autres émotions sont-elles acceptables en
public?
Les démonstrations d'affection en public, particulièrement entre jeunes amoureux, sont fréquentes en Croatie. On peut voir de jeunes personnes s'embrasser et se tenir enlacés, dans la rue, dans les autobus et sur les plages. Certains Croates plus âgés critiquent ouvertement ce type de comportement, expriment leur désapprobation, alors que d'autres tourneront la tête, prétendant n'avoir rien vu. Oui, les démonstrations d'affection en public entre hétérosexuels sont acceptables pour les Croates.
Bien que les Croates expriment fréquemment leur colère et leur mécontentement, ils n'aiment pas assister à de telles démonstrations. Néanmoins, la plupart d'entre eux considèrent cela normal et peuvent simplement tourner le dos à la dispute ou s'écarter.
Les démonstrations en public de tristesse et de souffrance sont rares et mal acceptées. Au pire, la personne peut être jugée faible et gâtée, ou peut-être même pitoyable.


Code vestimentaire, ponctualité et formalité

Que dois-je savoir à propos du milieu de travail (la tenue vestimentaire, les délais, la formalité, etc.)?
Les femmes croates, plus que les hommes, tendent à bien s'habiller en milieu de travail, aussi bien l'été que l'hiver. La dernière mode, particulièrement à Zagreb et dans d'autres grandes villes, est observée et suivie de très près.
Les collègues et les superviseurs s'appellent par leur nom de famille. Les titres « Monsieur ou Madame » et le prénom peuvent être aussi utilisés.
Plusieurs milieux de travail ont un horaire de 9 à 5, mais il en existe d'autres où la journée detravail commence et finit plus tôt. La ponctualité et l'assiduité ne sont pas toujours respectées. Les délais sont habituellement établis dans l'espoir qu'ils seront observés; on note toutefois un degré élevé de souplesse, surtout au moment d'établir ces délais. Lorsqu'on s'adresse à un étranger, à une personne plus âgée ou à quelqu'un qui n'est pas encore un ami, on utilise la
forme vi (pour « vous »). Pour les amis, on peut utiliser la forme ti (qui correspond au « tu »).
On ne doit pas appeler un Croate par son prénom à moins de bien le connaître. Les femmes sont appelées Gospodga (Madame) ou Gospodicna (Mademoiselle ou jeune femme), auquel s'ajoute le nom de famille. Les hommes sont appelés Gospodin suivi du nom de famille. Les
Croates on un concept du temps plus souple et plus lent que la plupart des occidentaux. La phrase qui revient souvent parmi les Croates est « Du calme, nous avons encore du temps devant nous ». Le travail se fait fréquemment à la dernière minute, et les délais ne sont pas toujours pris au sérieux. Il est donc conseillé de rapprocher les délais de manière à ce que les travaux se fassent à la date à laquelle ils doivent être terminés. La plupart des Croates ont des téléphones mobiles (mobitel) qu'ils utilisent pour appeler et annoncer qu'ils seront en retard (de 15 à 40 minutes) quelques minutes à peine avant l'heure de la réunion. L'absentéisme n'est pas toléré.


Méthodes de gestion

Quelles sont les qualités les plus recherchées chez un supérieur/directeur local? Comment saurais-je de quelle façon mon personnel me perçoit?
Un supérieur est habituellement respecté pour son niveau d'études ou le titre qu'il a obtenu grâce aux études en question, et il est d'autant plus respecté s'il gère de manière à maintenir une distance appropriée et des relations professionnelles avec ses employés. Des relations trop étroites donneraient lieu à des rumeurs et à des intrigues de bureau, qui sont deux éléments les moins souhaitables dans un milieu de travail.
Pour gagner la confiance et le respect d'un supérieur ou d'un gestionnaire local, les subordonnés offrent leur aide ou donnent leur avis lorsqu'on le leur demande. L'autorité est la qualité la plus recherchée chez les supérieurs ou les gestionnaires locaux. Cette autorité vient de la connaissance, du niveau d'instruction, de l'expérience, d'une attitude de confiance et de leader. Travailler fort n'est pas aussi important et présenter bien, encore moins. Les Croates sont habituellement sceptiques ou conservateurs à l'égard des nouvelles idées ou méthodes.
Les étrangers doivent faire autorité et être bien instruits, d'une grande expérience et pas nécessairement accommodants. Ceux qui s'efforcent d'apprendre le croate sont très respectés.


Hiérarchie et Prise de décision

Au travail, comment sont prises les décisions et qui les prend? Est-il convenable d'aller consulter mon superviseur immédiat pour obtenir des réponses ou de la rétroaction?
Le processus de prise de décision varie d'un milieu de travail à l'autre. La taille et la hiérarchie de l'organisme déterminent le niveau de responsabilité aux différents paliers de gestion. Jusqu'en 1990, la Croatie était un pays communiste et avait un système à parti unique qui a laissé des traces profondes dans les relations de travail. Il en résulte qu'en règle générale, une personne habilitée, un président ou un cadre supérieur prend la plupart des décisions et tire les plus grands avantages du succès obtenu. En cas d'échec, personne n'assume de responsabilité et, malheureusement, sous la pression du public, il y a des cas où «
des boucs émissaires » sont habituellement désignés par le gestionnaire supérieur pour être blâmé à sa place.
Il est acceptable de consulter son supérieur immédiat pour des questions ou une rétroaction, mais il ne faut pas s'attendre à obtenir une réponse directe. Les réponses sont souvent très vagues ou indirectes. Il est très acceptable de consulter son superviseur immédiat pour obtenir des réponses ou une rétroaction.


Établir des bonnes relations

À quel point est-il important d'établir une relation personnelle avec un collègue ou un client avant de faire des affaires avec cette personne?
Une relation d'affaires formelle et une distance appropriée doivent être maintenues en toutes circonstances. Aussitôt que la relation passe des affaires au plan personnel, le respect diminue. Il est nécessaire aussi de maintenir un certain décorum si l'on souhaite établir une relation d'affaires. Si un contrat n'a pas encore été signé, il est essentiel auparavant d'établir une relation personnelle avec la partie croate et d'en vérifier les antécédents, les titres et les références. La fraude est fréquente et nombre de gens font des promesses qu'ils ne tiendront pas. Les Canadiens doivent donc faire preuve de prudence avant de faire confiance à un
Croate qui les invite à prendre un café, un verre ou un repas. Si un contrat a déjà été signé, il n'est pas primordial d'établir une relation personnelle avant d'entrer en affaires. Par contre, se comporter en professionnel est beaucoup plus important.
Inviter un collègue à prendre un café est utile et vu comme une attitude professionnelle, bien qu'impersonnelle. L'établissement d'une relation sociale est plus important qu'une relation personnelle, surtout avec un gestionnaire, un superviseur ou un client potentiel.


Source : http://www.intercultures.ca/

A propos du site Rubriques Partenaires
Copyright Ecoles de commerce Saint Bonnet Web
L'Auteur Partir en stage à l'étranger Nettoyage Lyon
Contact Les études de marché Arborea
Zone membre Le BTS CI Acheter un lien sur le site

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site